Les rythmes cosmiques

Le travail avec les rythmes cosmiques

L’influence de la périphérie cosmique sur la vie des plantes et des animaux a été soulignée par Rudolf Steiner dans le Cours aux agriculteurs.

A sa suite, plusieurs chercheurs se sont intéressés à ces phénomènes et ont pu établir des liens entre les périodes de semis, de plantation ou de travail du sol avec le rendement et la qualité des produits agricoles.

Maria Thun a notamment découvert le principe des jours favorables aux feuilles, aux fruits, aux racines ou aux fleurs en fonction de la position de la Lune devant les constellations du zodiaque.
Ce principe est repris aujourd’hui par tous les calendriers lunaires, avec plus ou moins d’exactitude.

Le Calendrier des semis biodynamique, édité par Maria Thun depuis plus de 50 ans, est un outil incontournable et facile d’utilisation pour travailler en accords avec les rythmes cosmiques.

Évidemment, les indications d’un calendrier doivent toujours rester secondaires par rapport aux impératifs du travail agricole, souvent fortement lié aux conditions climatiques.

 

Revenir en début de page