Historique de l’agriculture biodynamique dans le monde

1924 : Cycle de 8 conférences donné par Rudolf Steiner à Koberwitz (actuelle Pologne) sur la demande d’agriculteurs inquiets de la dégénérescence des semences et de la qualité des aliments. Rudolf Steiner avait mis en garde sur l’utilisation des farines animales lors d’autres conférences.
Création d’un cercle de recherche pour mener de pair la mise en pratique et la recherche scientifique (par E. Pfeiffer, L. Kolisko et autres chercheurs).

De 1924 à 1930-35 : rapide développement de l’agriculture biodynamique sur de grands domaines en Allemagne, puis en Suisse. Le terme « Bio-Dynamique » (Agriculture) a été créé à partir de « Biologique-Dynamique ».

1927 : création de la coopérative de producteurs Demeter sur proposition de l’ancien chancelier allemand Michaelis. Dépôt de la marque en 1932. Dans les années 1920-1930, Lili Kolisko fit des recherches sur les influences des planètes, en particulier de la Lune sur les plantes.

1948 : après la deuxième guerre mondiale, l’agriculture biodynamique reprend essor sur des fermes familiales cette fois-ci, d’abord dans les pays germaniques (on compte un millier de fermes, dont de nombreux domaines de 200 à 1500 ha) mais aussi aux Etats-Unis avec la venue d’E. Pfeiffer, aux Pays-Bas,  puis dans de nombreux autres pays.

Dans les années 50 : Ehrenfried Pfeiffer (1899-1961), qui avait émigré aux Etats-Unis, fonda un institut de recherche et mit au point un procédé de compostage des déchets urbains et déchets industriels divers très novateurs. Pour l’étude des forces de Vie, plusieurs chercheurs, en particulier Pfeiffer, ont mis au point différentes méthodes morpho-génétiques : cristallisations sensibles, morpho-cromatographies, gouttes sensibles, etc.

A partir de 1960 : Maria Thun s’appuyant sur ces travaux sur les influences des planètes, poursuivit les recherches en mettant au point le calendrier des semis, dont la parution est annuelle.
Années 1970-80 : le développement de l’agriculture biodynamique s’accélère surtout dans les pays germaniques et nordiques, ainsi qu’en Australie et Nouvelle-Zélande, avec la prise de conscience croissante des problèmes écologiques.

1990 à nos jours : L’agriculture biodynamique poursuit son extension sur tous les continents, en particulier en Asie (Inde, Chine, etc…) et en Amérique du Sud.
Une initiative particulièrement innovante : Sekem a reçu le prix Nobel alternatif.

L’agriculture biodynamique représente 5000 producteurs, grossistes et transformateurs certifiés Demeter sur une surface de 150 000 hectares à travers le monde. L’association Demeter International regroupe 45 pays gestionnaires de la marque. Permanence d’un délégué Demeter au Conseil de l’Europe à Bruxelles.

Essais DOC : Programme de recherche suisse en collaboration avec l’état permettant la comparaison des trois systèmes agricoles D (biodynamique), O (bio-organique) et C (conventionnel). En 2002, publication des résultats comparatifs de 21 années de recherches et publication dans la revue Science, et mettant en évidence l’intérêt des pratiques biodynamiques. En voici une traduction.

 

Revenir en début de page