Coin consommateur

Il nous est plaisant de voir les étals des producteurs biodynamiques et de choisir selon notre instinct. Il est également agréable de consulter les livres de recettes avec de belles photographies innovantes.
Mais il est indispensable de se forger une “conscience des choix alimentaires” en tenant compte de critères personnels, familiaux, professionnels et environnementaux !

L’agriculture biodynamique indique des pistes de réflexion à partir desquelles chacun pourra faire des choix éclairés en fonction de sa nature et de sa situation personnelle. Ainsi la conscience peut venir pénétrer ce domaine de l’alimentation, préparant là aussi à l’Homme un espace où il peut exercer sa liberté.

 » Que se produirait-il donc si, au lieu de végétaux, le bœuf se mettait à manger de la viande ? Il se remplirait, notamment, d’acide urique et d’urate. Or l’urate a quant à lui des habitudes particulières. Les habitudes particulières de l’urate sont d’avoir un faible pour le système nerveux et le cerveau.
Si la vache mangeait directement de la viande, il en résulterait une sécrétion d’urate en énorme quantité, l’urate irait au cerveau et la vache deviendrait folle « 

Rudolf Steiner dans le recueil de conférences Santé et maladie,1923