FIBL 2015 – L’importance des cornes chez la vache

7,50 TTC

Brochure FIBL 2015 – 16 pages

La chercheuse Anet Spengler Neff, la vétérinaire Béatrice Hurni et l’éleveur Ricco Streiff ont recueilli avec des agriculteurs biodynamiques des connaissances de base et des observations sur le développement et la fonction des cornes pour la vache. Le résultat est maintenant présenté dans une brochure.

Le guide richement illustré offre aux éleveurs de bovins une aide pour clarifier la question, si il est approprié de priver toutes les vaches de leurs cornes pour des raisons pratiques ou pas.

A peine un organe de l’animal a été aussi discuté que la corne de la vache. Elle fascine et parfois dérange. De nombreuses vaches n’ont plus de cornes aujourd’hui : certaines ont été écornées quand elles étaient jeunes, d’autres sont le fruit de sélection dans les élevages. Aujourd’hui deux veaux sur trois sont écornés dans les exploitations biologique de Suisse, voire plus dans d’autres pays.

L’écornage facilite l’élevage des vaches dans des stabulations libres exiguës et limite le risque de blessures. L’élevage de bétail sans cornes est une alternative à l’écornage. Mais avant de priver toutes les vaches de leurs cornes pour des raisons pratiques, ne serait-il pas bon d’en apprendre plus sur le rôle de la corne ? Comme il a peu fait l’objet de recherches, les exploitants en biodynamie, en collaboration avec le FiBL, ont recueilli et analysé des données issues d’observations et des illustrations relatives à l’anatomie, la physiologie, la biologie du développement et la fonction des cornes.