L’enfant et son jardin se créent

25,00 TTC

De Olivier Coutris, 160 pages – IFEMA – Collection Etudes

Préface de Jean Chazarenc

Le principe de métamorphose est au cour de tout processus évolutif. Par sauts successifs, l’idée créatrice révèle progressivement sa nature inattendue à travers les multiples formes, comme celles du monde végétal, toujours belles, manifestant une sagesse en voie de réalisation.

Certes, le corps humain connaît aussi de profondes transformations, surtout au début de son existence, mais c’est surtout l’âme qui traverse des mutations aussi radicales que le passage évolutif d’une famille botanique à une autre, révélant le soleil de l’esprit qui la nourrit.

Bien que des mondes séparent la nature humaine du règne végétal, l’une comme l’autre portent un projet secret, en chemin vers son accomplissement. A l’instar de l’anatomie comparée qui permet d’élargir la simple observation d’une forme à l’imagination du geste qui l’a créée, la démarche analogique proposée ici, dans un face à face plein de respect entre les différentes familles botaniques apparues au cours de l’évolution du monde végétal, et les phases de développement de l’être humain, nous invite à cheminer, d’image en image, de forme en forme, en effeuillant un à un les mystères de l’âme humaine.

Inaugurée par Rudolf Steiner, cette « science artistique » est appliquée par Olivier Coutris, avec précaution, patience et méthode. Elle nous conduit à aimer le monde des plantes comme on peut aimer un enfant qui grandit sous notre regard attendri, et à admirer la beauté de l’âme humaine en devenir comme on peut admirer la magnificence d’une rose.

C’est alors que la connaissance véritable devient possible.