Présentation

« Seul peut émettre un jugement sur l’agriculture celui qui tire ce jugement du champ, de la forêt, des animaux qu’il élève ». Rudolf Steiner, Cours aux Agriculteurs

En 1924, Rudolf Steiner, fondateur de l’anthroposophie, posa les fondements de l’agriculture biodynamique sous la forme de huit conférences prononcées au Domaine de Koberwitz près de Breslau en Silésie (Pologne actuelle).

Rudolf Steiner a donné ce cours d’agriculture sur la demande de plusieurs agriculteurs qui lui posèrent une série de questions qui restent d’actualité :

  • Quelle est la cause de la dégénérescence des semences et de la baisse de la qualité des aliments produits ?
  • Quels effets ont les engrais chimiques sur les plantes ?
  • Pourquoi les animaux d’élevage sont-ils affaiblis (fièvre aphteuse) ?
  • Comment améliorer les conditions sociales des ouvriers agricoles ?
  • Comment agissent les influences cosmiques ?

En réponse à une question sur les maladies végétales par exemple, Rudolf Steiner expliqua qu’en réalité ce n’était pas en premier lieu la plante qui était malade mais l’environnement et particulièrement le sol, qui pouvait tomber malade. Il fallait donc chercher les causes des prétendues maladies des plantes dans l’état du sol et de l’environnement.

« L’agriculture biodynamique est une agriculture assurant la santé du sol et des plantes pour procurer une alimentation saine aux animaux et aux Hommes. Elle se base sur une profonde compréhension des lois du « vivant » acquise par une vision qualitative/globale de la nature. Elle considère que la nature est actuellement tellement dégradée qu’elle n’est plus capable de se guérir elle-même et qu’il est nécessaire de redonner au sol sa vitalité féconde indispensable à la santé des plantes, des animaux et des Hommes grâce à des procédés  thérapeutiques ». Jean-Michel Florin, coordinateur du MABD

 

Vidéos et médias

Quoi de neuf la terre : présentation de la biodynamie en 27 mn

France 3 Alsace

Revenir en début de page